Motion n°23 2012 : Plafonnement des revenus pour un partage des richesses plus juste ETPICS 57 Nord Sud

Argumentaire

Le véritable malaise de la répartition des richesses de notre société ne se trouve pas seulement dans la répartition des revenus et salaires au sein de la classe populaire, mais entre cette dernière et la classe économiquement dominante.

En partant de principe qu’un travailleur ne peut produire ou servir 20 fois plus qu’un autre, aucun ne devrait pouvoir gagner 20 fois plus d’argent qu’un autre sur un même temps de travail, qu’il soit actionnaire, PDG d’une multinationale ou footballeur.

Si on veut que nos revenus aient une juste valeur, il ne suffit pas d’établir de plancher minimal tel que le RSA ou le SMIC, il faut aussi mettre en place un plafond maximal, afin d’établir une rémunération proportionnelle et relative aboutissant ainsi à une économie mesurable. Sans quoi, gagner le SMIC, n’est qu’une valeur algébrique déconnectée de tout référentiel.

Le fait que certains revenus de cette planète dépassent le milliard, rend les revenus des classes populaires insignifiant, négligeable.

Motion

Dans le but de freiner le développement du capitalisme et à titre transitoire vers le communisme libertaire, la CNT revendique l’encadrement des hauts revenus. À ce titre aucun revenu ne pourra être supérieur à 20 fois le revenu minimal. Le diférentiel d’argent ainsi créé pourra donc être utilisé pour les moyens de production, les services publics, la sécurité sociale, les retraites.

Nom

Pour

Contre

Abstention

Ne prend pas part au vote

Motion n°23 ETPIC57

Décision du congrès