Motion n°28 2012 : Pour une mobilisation confédérale autour de la défense du 33 rue des Vignoles à Paris (PTT 95)

Argumentaire

Depuis plusieurs mois l’Union régionale parisienne est mobilisée pour un double objectif : conserver le 33 rue des Vignoles comme local régional, objectif qui implique dans l’état actuel du rapport de force, une rénovation de l’espace avec une perspective d’augmentation de la superficie.

Dans ce sens des négociations sont engagées avec la ville de Paris qui, si le projet aboutit, aura comme conséquence le recours à un emprunt bancaire qui évoluera selon les tranches de travaux. Aussi notre campagne vise à :

  • Disposer de fonds.

  • Assurer une rentrée mensuelle stabilisée de 3.500,00 euros, somme qui sera à la base des remboursements.

En arrière plan de tout cela existe la possibilité d’une tentative d’expulsion par la ville de Paris, tentative qu’en 1996 nous avons fait échouer par la mobilisation, ou, autre forme de liquidation possible, la remise des terrains à une société immobilière qui nous fixera un loyer prohibitif que nous ne pourrons payer, le résultat étant le même. Et la place serait libre pour les spéculateurs.

Un combat ancien

Après les tentatives d’expulsion en 1996 nous avons mis en place une caisse de résistance alimentée par des dons mensuels de syndicats mais surtout d’individus, ce qui nous permet aujourd’hui d’avoir un fonds disponible mais qui est grandement insuffisant pour satisfaire au coût global des travaux. Mais cela permet de se lancer dans la bataille avec une petite assise. Un combat réactualisé : Depuis avril l’Union régionale a lancé cette campagne pour dynamiser un élan de solidarité autour du 33. Dans ce combat la région parisienne compte en priorité sur ses propres forces mais entend également élargir la campagne sur le plan national et international. En efet le 33 n’est pas seulement un lieu réservé à la région parisienne :

  • C’est un espace historique de la lutte anarcho-syndicaliste internationale que les révolutionnaires espagnols en exil ont aménagé.

  • C’est un carrefour internationaliste où les pas de dissidents de l’Est, de réfugiés italiens après les années de plomb, d’exilés sud- américains se sont croisés.

  • C’est un espace de constructions de pratiques internationalistes comme en Mai 2000 ou en 2007.

  • C’est un lieu de débats, d’échanges ouvert à diférentes sensibilités.

  • C’est un espace de cultures alternatives où s’expriment des mouvements, groupes qui mènent également un combat anti-capitaliste.

  • Enfin c’est un lieu de prise de contacts avec la CNT, en particulier étrangers, en effet de nombreux militants de passage à Paris viennent nous y rencontrer, prendre des livres, échanger.

  • C’est aussi le siège de la Confédération et de Fédérations.

Un espace autogéré

À l’heure de l’intégration de plus en plus grande du syndicalisme le 33 demeure un lieu autogéré, fonctionnant dans l’esprit des premières Bourses du Travail.

Une dynamique autour du 33 est en mouvement comme en atteste le suivi de notre mobilisation, chiffres donnés ici à la date du 24 juillet 2012 :

A

B

Virements mensuels issus de la RP

867,13 euros

Virements mensuels hors-RP

145,00 euros

Total

1 012,13 euros

Dons issus de la RP

15 614,00 euros

Dons hors RP

1 580,00 euros

Total

17 194,00 euros

Ce sont des premiers résultats encourageants que nous devons accentuer car notre objectif de prélèvements mensuels est de 3 500,00 euros afin d’assurer notre capacité de remboursement sans amoindrir notre capacité à réaliser notre propagande et nos interventions dans les luttes. Et sachant qu’au fur et à mesure de la rénovation des services proposés pourront pérenniser notre financement : service-librairie, coopératives, location de salles…

C’est pourquoi, pour les raisons invoqués ici nous présentons cette motion au Congrès de Metz.

Motion

Le Congrès confédéral de la CNT réuni à Metz décide de soutenir la campagne pour la défense et la rénovation du 33 rue des Vignoles ceci sur le plan confédéral et en assurant une popularisation de cette campagne à tous les niveaux.

Le Congrès de Metz affirme que le combat pour le maintien à Paris d’un espace autonome, autogéré, internationaliste est une bataille qui concerne toute la confédération et appelle chaque structure à se saisir de cet axe de lutte qui met aux prises la CNT et le monde des spéculateurs.

Nom

Pour

Contre

Abstention

Ne prend pas part au vote

Motion n°28 PTT95

Décision du congrès