A las barricadas

Introduction

A l’occasion du centenaire de l’anarcho-syndicalisme espagnol (1910-2010), la fédération locale CNT de Bilbao (Espagne) a procédé au ré-enregistrement de la chanson « A las barricadas ! ».

A las barricadas ! est la version espagnole de La Varsovienne, une chanson composée en 1883 par Waclaw Święcicki en soutien au mouvement ouvrier polonais.

Les paroles espagnoles (lire en bas de cet article) ont été écrites par Valeriano Orobón Fernández en 1933 et ces paroles exhortaient les travailleurs à combattre le fascisme.

Le premier enregistrement de la chanson (interprétée à cette occasion par le Orfeó Català de Barcelone sous la direction de Francesc Pujol) date de 1936.

A las barricadas est devenu l’hymne de la CNT et l’un des plus célèbres chants anarchistes de la guerre d’Espagne.

Après plusieurs mois de dur labeur (travail sur la partition musicale, recherche des musiciens et des choristes…), le ré-enregistrement de la chanson a eu lieu le 14 novembre 2009 au Conservatoire Juan Crisóstomo de Arriaga de Bilbao avec 23 musiciens et un choeur mixte de 35 personnes.

Texte espagnol

Negras tormentas agitan los aires.
Nubes oscuras nos impiden ver.
Aunque nos espere el dolor y la muerte
Contra el enemigo nos llama el deber.
El bien más preciado es la libertad
Hay que defenderla con fe y valor.

Alza la bandera revolucionaria
que del triunfo sin cesar nos lleva en pos
Alza la bandera revolucionaria
que del triunfo sin cesar nos lleva en pos
En pie el pueblo obrero, a la batalla
Hay que derrocar a la reacción.

¡ A las barricadas ! ¡ A las barricadas !
Por el triunfo de la Confederación.
¡ A las barricadas ! ¡ A las barricadas !
Por el triunfo de la Confederación.

Traduction française

Des tempêtes noires agitent les airs
Des nuages sombres nous empêchent de voir.
Même si la mort et la douleur nous attendent
Le devoir nous appelle contre l'ennemi.
Le bien le plus précieux est la liberté.
Il faut la défendre avec foi et courage.

Lève le drapeau révolutionnaire
Qui sans arrêt nous mène vers le triomphe
Debout peuple ouvrier au combat
Il faut vaincre la réaction :
Aux barricades ! Aux barricades !
Pour le triomphe de la Confédération !
Aux barricades ! Aux barricades !
Pour le triomphe de la Confédération !