Bella ciao

Présentation

Bella ciao est une chanson italienne.

D’origine traditionnelle et populaire, elle connut une multitude de versions à travers les époques, souvent de ton protestataire.

Elle fut chantée par les mondine, les saisonnières émondeuses et repiqueuses de riz travaillant dans les rizières de la plaine du Pô, puis devint le chant des partisans italiens.

Version adaptée des partisans

Sur l’air de la chanson traditionnelle des mondines, les paroles ont été écrites pour la lutte antifasciste.

Durant la guerre elle n’était connue que dans quelques groupes de partisans de la région de Modène et de Bologne. Les résistants italiens chantaient plus volontiers Fischia il vento sur l’air de Katioucha. Mais dans les décennies d’après guerre ce chant a été rejeté car il était trop communiste et Bella ciao, aux paroles plus consensuelles, s’est imposé progressivement comme l’hymne de la résistance italienne dans la mémoire collective.

Stamattina mi sono alzato
O bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao
Stamattina mi sono alzato
E ho trovato l'invasor

O partigiano portami via
O bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao
O partigiano portami via
Ché mi sento di morir

E se io muoio da partigiano
O bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao
E se io muoio da partigiano
Tu mi devi seppellir

E seppellire lassù in montagna
O bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao
E seppellire lassù in montagna
Sotto l'ombra di un bel fior

Tutte le genti che passeranno
O bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao
E le genti che passeranno
Mi diranno: che bel fior

E quest' è il fiore del partigiano
O bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao
Quest'è il fiore del partigiano
Morto per la libertà.

Traduction française

Je me suis réveillé un matin,
O bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao
Je me suis réveillé un matin,
Et j'ai trouvé l'envahisseur.

Hé ! partisan emmène-moi
O bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao
Hé ! partisan emmène-moi,
Car je me sens mourir

Et si je meurs en partisan
O bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao
Et si je meurs en partisan,
Il faudra que tu m'enterres.

Que tu m'enterres sur la montagne
O bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao
Que tu m'enterres sur la montagne,
À l'ombre d'une belle fleur

Et les gens qui passeront
O bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao
Et les gens qui passeront
Me diront « Quelle belle fleur »

C'est la fleur du partisan
O bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao
C'est la fleur du partisan
Mort pour la liberté

L’expression Bella ciao en italien est inhabituelle : en intervertissant les deux mots, on obtient Ciao bella qui peut se traduire par Salut ma belle.

Mais ce vers peut aussi se lire avec une autre ponctuation: ” O Bella, ciao bella, ciao Bella, ciao ciao ciao”.