Élisée Reclus (1830-03-15 -> 1905-07-04)

../../../_images/EliseeReclusNadar.jpg

Elisée Reclus

Biographie

Élisée Reclus, de son nom complet Jacques Élisée Reclus, né à Sainte-Foy-la-Grande (Gironde) le 15 mars 1830 et mort à Torhout en Belgique le 4 juillet 1905, est un géographe libertaire et militant anarchiste français.

Communard, théoricien anarchiste, il fut un pédagogue et un écrivain prolifique. Membre de la Première Internationale, il rejoint la Fédération jurassienne après l’exclusion de Michel Bakounine.

Avec Pierre Kropotkine et Jean Grave, il participe au journal Le Révolté. En 1892, il est invité par l’Université libre de Bruxelles qui lui offre une chaire de géographie comparée à la Faculté des sciences. Mais avant même d’avoir commencé, le cours est suspendu fin 1893 à la suite de l’attentat d’Auguste Vaillant à Paris. Il donne alors ses premiers cours dans les locaux de la loge maçonnique Les Amis philanthropes. En octobre 1894, avec d’autres professeurs démissionnaires, il crée à Bruxelles l’Université nouvelle. Citoyen du monde avant l’heure, précurseur de la géographie sociale, de la géopolitique, de la géohistoire et de l’écologie, ses ouvrages majeurs sont:

  • La Terre en 2 volumes,
  • sa Géographie universelle en 19 volumes,
  • L’Homme et la Terre en 6 volumes,
  • ainsi que Histoire d’un ruisseau
  • et Histoire d’une montagne.

Mais ce penseur qui vit de sa plume aura également publié environ 200 articles géographiques, 40 articles sur des thèmes divers, et 80 articles politiques dans des périodiques anarchistes.

La revue Hérodote le considère comme l’un des géographes les plus importants de son temps, au point d’avoir consacré deux numéros entiers à son œuvre en 1981 et 2005.