Pierre Besnard (1886-1947)

../../../_images/besnard_pierre.jpg

Pierre Besnard

Pierre Besnard (1886, Montreuil-Bellay - 1947, Bagnolet, inhumé au cimetière du Père-Lachaise (colombarium 10 759), est un syndicaliste français, fondateur de la Confédération générale du travail - Syndicaliste révolutionnaire en 1926.

Biographie

D’abord cheminot, il est révoqué le 14 mai 1920 pour faits de grève. Il n’en poursuit pas moins son activité syndicale.

En 1921, il remplace Monatte comme secrétaire des comités syndicalistes révolutionnaires (C.S.R), groupement d’opposition au sein de la CGT. Après la scission avec cette dernière, il fonde en 1926 la C.G.T- S.R, syndicat révolutionnaire affiliée à la nouvelle A.I.T (non autoritaire), créée en 1922 à Berlin par Rudolf Rocker.

En 1928, Pierre Besnard publie “Le Combat syndicaliste”, organe de la C.G.T- S.R.

En septembre 1936, en tant que secrétaire général de l’A.I.T, il rencontre les principaux dirigeants de la C.N.T, en Espagne, dont Durruti.

Il préconise d’internationaliser le conflit, pour éviter de refaire l’erreur des communards. Puis il participe à la création de comités anarcho-syndicalistes pour la défense de la révolution espagnole.

Pendant l’occupation, il se réfugie dans le midi de la France, avant de reprendre ses activités syndicales dès 1945. Après guerre, il reprend des activité syndicales, et participe notamment à la création de la Confédération nationale du travail française, mais meurt quelques mois après.

Il est l’auteur de nombreux ouvrages comme “Le monde nouveau” (1936), “Les syndicats ouvriers et la révolution sociale” (1930) etc. Ainsi qu’une participation à “l’Encyclopédie Anarchiste”.

"L'anarcho-syndicalisme est la forme organique que prend l'Anarchie, pour
lutter contre le capitalisme. Il est en opposition fondamentale avec le
Syndicalisme politique et réformiste. Il est représenté dans le monde
par l'A.I.T "