Introduction

Chapitre 1. Le salaire, du pouvoir d’achat au pouvoir économique

Le salaire, revenu du travailleur etrémunération du travail : une impasse Généraliser un déjà­là émancipateur

Chapitre 2. Qu’est­-ce que travailler ?

Valeur d’usage et valeur économique Travail concret et travail abstrait, une invention capitaliste La naturalisation de la valeur économique, masque du pouvoir économique Les conventions du travail en conflit

Chapitre 3. Quel salaire ?

Salaire total, salaire net, salaire brut La feuille de paie La dynamique des cotisations sociales

Chapitre 4. La qualification et sa réforme

Qualification versus certification La construction de la qualification comme alternative à la valeur­-travail Qualifier le poste ou la personne ? Qualification de la personne, alternative au marché du travail La réforme : restaurer la valeur­travail et le marché du travail

Chapitre 5. La cotisation et sa réforme

Un salaire socialisé ponctionné directement sur la valeur ajoutée Une alternative à la propriété lucrative et au crédit Une alternative au marché du travail et à ses forces de travail Un ajout de valeur anticapitaliste La cotisation sociale, cible décisive des réformateurs

Chapitre 6. Salaire universel et souveraineté populaire

Un droit politique attaché à la personne La carrière salariale La maîtrise populaire de l’investissement et de la création monétaire L’affectation de toute la valeur ajoutée au salaire universel

Chapitre 7. « Faire plus » que le Parti socialiste ?

Vrai plein-­emploi ou qualification universelle ? Taxation du capital et réforme fiscale ou affectation au salaire de tout le PIB ? Régulation publique du crédit ou affirmation de la propriété d’usage ? Hausse du SMIC ou reconnaissance universelle de la qualification ?

Chapitre 8. « Faire à côté » du système ?

Revenu inconditionnel de base ou salaire universel ? Mise en cause du travail ou reconnaissance du travail émancipé déjà là ? Dénonciation de la monnaie ou définition salariale de la valeur ?

Conclusion