Alain Bihr (1950-

../../../_images/alain_bihr.jpg

Préambule

Alain Bihr (né le 29 juillet 19501) est un sociologue français se revendiquant du communisme libertaire.

Biographie

Il a débuté sa carrière d’enseignant comme professeur de philosophie en lycée. Il a ensuite soutenu sa thèse de doctorat et a été nommé maître de conférences en sociologie à l’université de Haute-Alsace.

Le 1er février 2002, la section 19 du Conseil national des universités le qualifie pour les fonctions de professeur des universités. Il est nommé professeur des universités à l’université de Franche-Comté.

Comme chercheur, il est membre du laboratoire de sociologie et d’anthropologie de l’université de Franche-Comté (LASA-UFC).

Il est l’auteur de nombreuses études sur le socialisme et le mouvement ouvrier. Alain Bihr est l’un des cofondateurs et rédacteurs de la revue À Contre Courant.

Auteur de quelques ouvrages polémiques durant les années 1980, il est également connu pour son étude de l’extrême droite française (en particulier du Front national) et du négationnisme (il a dirigé un important collectif intitulé Négationnistes : Les Chiffonniers de l’histoire, 1997). Ses derniers travaux portent principalement sur le capitalisme.

Se réclamant du communisme libertaire tout en étant fortement influencé par la pensée marxienne, il écrit par exemple que c’est sous « la forme capitaliste de propriété que se réalisent la domination et l’exploitation du travail salarié ».

Constatant que «le “Communisme” est devenu pire qu’un non-sens : un repoussoir», il veut initier une démarche inverse : C’est donc résolument à contre-courant que je défendrai ici l’actualité du communisme. Non pas par goût du paradoxe ou de la provocation, mais par conviction.