Le harcèlement sexuel au travail

Introduction

Le harcèlement sexuel peut prendre différentes formes, et lorsqu’il se passe en ligne, il est souvent encore moins évident. Pourtant, le harcèlement au travail existe. Si vous vous trouvez dans une situation professionnelle où vous vous sentez mal à l’aise, vous devriez immédiatement commencer à prendre des notes. Souvent, les cas plus importants se développent sur une série de petits incidents, qui ne seront pas considérés comme des preuves s’ils ne sont pas documentés correctement.

Même si vous n’êtes pas sûre qu’une interaction soit considérée comme du harcèlement, mieux vaut la traiter en tant que tel au cas où la situation s’aggraverait et que vous décidiez d’agir.

Comment signaler le harcèlement au travail

Documentez chaque interaction

Toute remarque, tout e-mail inapproprié ou autre correspondance susceptible d’être qualifié(e) de harcèlement doit être enregistré(e) et stocké(e) à un endroit où vous seule avez accès (pas sur le Google Drive de l’entreprise, par exemple). Il se peut qu’une remarque ne soit pas intentionnelle, mais si cela se reproduit, vous pourrez monter un dossier.

Si une interaction implique des paroles ou un contact physique inapproprié, écrivez-vous dès que possible un e-mail (à partir de votre compte personnel) décrivant l’incident de la manière la plus détaillée possible. Indiquez l’heure, la date et le lieu de l’incident.

Gardez des traces

Prenez des captures d’écran, enregistrez les heures et les dates, sauvegardez vos e-mails et conservez un fichier de tout ce qui vous rend mal à l’aise.

Signalez-le

Une fois que vous avez des preuves, il est temps de porter plainte. Bien que cela soit parfois gênant, signaler le harcèlement au bureau est l’un des moyens les plus efficaces d’y mettre fin.

Envoyez vos preuves au service des ressources humaines, qui, nous l’espérons, a déjà une politique en place sur la façon de procéder. Si votre entreprise n’a pas de service de ressources humaines, rédigez u n e-mail détaillé et envoyez-le à la direction ou à votre supérieur hiérarchique (du moment que ce ne sont pas eux qui vous harcèlent).

Comment rédiger un e-mail pour signaler le harcèlement sexuel

La rédaction de ce premier e-mail peut sembler intimidante. C’est pour cette raison que nous vous proposons un modèle.

Objet : Plainte officielle de harcèlement sexuel

Monsieur/Madame [RH] et [patron],

L’objet de cet e-mail est de vous informer que [nom du harceleur] me harcèle sexuellement depuis [x période].

Les incidents suivants se sont produits au cours de cette période:

[Exemple 1 : Décrivez ce qui s’est passé et quand. Essayez d’inclure autant de faits que possible.]
[Exemple 2 : Décrivez le deuxième incident qui vous a mise mal à l’aise. N’oubliez pas d’indiquer si vous avez discuté avec quelqu’un d’autre au travail à ce sujet.]
[Exemple 3 : Joignez des documents ou des preuves à l’appui de votre cas.]

[Le cas échéant, indiquez les mesures que vous considérez que l’entreprise devrait prendre. Par exemple, vous pouvez écrire: « J’aimerais être transférée dans un autre département » ou « J’aimerais que l’on examine cette question et je voudrais des excuses formelles de la part de [nom du harceleur]. »]

Merci de vous pencher sur ce problème. Si vous avez besoin de plus amples informations, n’hésitez pas à me le faire savoir.

Cordialement,

Votre entreprise a probablement mis en place une politique d’évaluation et d’action en cas de harcèlement.

Si vous n’avez pas l’impression que votre plainte a été traitée correctement, rappelez-vous que vous pouvez toujours faire appel à une aide juridique externe. Un professionnel avec une bonne connaissance de la législation pourra vous guider pour les prochaines étapes.

Il convient également de souligner que pour beaucoup, le fait de signaler l’incident en interne n’est pas une option, car de nombreuses femmes travaillent à leur compte ou sont indépendantes. Si c’est votre cas, vous devez vous-même prendre la situation en main.